Sainte Marie des Champs - Spécificités

  • 169, avenue Jean Rieux
    B.P. 65868 - 31506 Toulouse CEDEX 5
  • Tél: 05 62 47 76 50
Enseignements Formations

  • Le groupe théâtral dirigé par Didier ALBERT se réunit tous les mercredis …

    Témoignage de Manon
    2016

    L’atelier théâtre est un endroit génial pour se défouler et s’exprimer, on peut évacuer le stress des cours et les activités proposées sont vraiment sympas, il y a toujours une ambiance délirante et Didier ne manque pas d’imagination pour faire révéler les acteurs cachés au fond des élèves… En plus la préparation du spectacle est toujours un moment important, qui permet de rassembler les membres les plus solidaires et motivés du lycée. N’y courez pas…foncez-y !

    Spectacle des TALENTS SOLIDAIRES avec l’Atelier Théâtre
    2 juin 2015

    Pour la 7ème année consécutive un groupe d’élèves a mis au point un spectacle fédérant les talents d’élèves “free-lance” de Seconde, Première et Terminale au profit des associations humanitaires soutenues par le lycée. 90 minutes de spectacle commun aux élèves du groupe de théâtre de Didier ALBERT : alternance de sketchs, improvisations de théâtre, danse, guitare, tours de prestidigitation, piano. Nouveau cette année film d’animation sur fond de création de dessin. Sans compter la prise en charge par les élèves de la conception de l’affiche et de la communication. Année après année nous voyons avec grand plaisir des élèves de toutes les divisions se mobiliser et prendre la suite de leurs aînés de Terminale qui ont quitté l’établissememnt !

  •    

    La série L propose différentes formes d’expression culturelle :

      • > le projet opéra en première L
      • > le projet théâtre en première L
      • > le voyage à Paris en 1ère ou Tle L
      • > le voyage à Barcelone en Tle L
      • > toutes les visites de musées,
      • > expos, les sorties théâtre, cinéma, etc.

    L’élève de série L développe sa culture, son langage et ses compétences dans les relations humaines, il aspire à la rigueur avec sensibilité et imagination.

    • LES 1L À L’OPÉRA :

      La classe de première littéraire de Sainte Marie des Champs comprend une majorité d’élèves ayant choisi l’option Arts Plastiques, il s’agit d’un choix fort, s’inscrivant dans un projet de série ouverte à toutes les dimensions artistiques.
      Ce parti pris se concrétise déjà par des entreprises et des projets plastiques et littéraires qui vont dans le même sens que le projet opéra. Dans cette série, nous privilégions autant que possible le travail in situ hors les murs du lycée. Cette prise en compte de la réalité artistique du spectacle vivant constitue la plus value de la série.

      Le projet opéra convoque deux matières majeures dans le cursus des élèves, les arts et la littérature.

      Dans cette optique, nous voulons étudier la pièce Hernani de Victor Hugo et l’opéra Ernani de Giuseppe Verdi qui s’inscrivent doublement dans le programme de lettres, au travers des objets d’étude :

      • > « LE THEATRE – LE TEXTE THÉÂTRAL ET SA REPRÉSENTATION, DU XVIIÈME SIÈCLE À NOS JOURS »
      • > « LES RÉÉCRITURES, DU XVIIÈME SIÈCLE JUSQU’À NOS JOURS »

      L’objectif est de faire réfléchir les élèves sur la création littéraire et artistique en l’abordant sous l’angle des relations de reprise et de variation par rapport aux œuvres, aux formes et aux codes d’une tradition dont elle hérite et dont elle joue.

      Le changement de genre est pour nous un parti pris qui nous permettra de pousser dans ces limites la réflexion sur la réécriture : du théâtre à l’opéra, est-ce toujours la même œuvre ?

      Nous nous appuierons donc sur les reprises et les variations afin de faire percevoir aux élèves les décalages, et leur sens, d’un texte à l’autre, d’une représentation à l’autre, d’un art à l’autre. Les analyses apporteront une véritable interprétation des œuvres étudiées, et le choix d’ Ernani – le traitement de la figure d’un héros – permettra ainsi d’aborder les problématiques de réécriture de manière plus concrète, tout en donnant une nouvelle dimension à l’œuvre.

      En liaison avec l’histoire des arts, une intervention des parents musiciens (M. & Mmes Gil et Pélissier) vient parachever la préparation de la classe à la représentation de l’œuvre pour faire comprendre aux élèves comment l’opéra s’approprie un type de personnage et une œuvre.

      La représentation : Les élèves ont assisté à la Générale d’Ernani mercredi 8 mars 2017

      C’est depuis le premier balcon que les élèves ont pu assister à la représentation d’ Ernani, dirigée par Evan Rogister, qui a recueilli tous les suffrages de la classe.

      A la représentation d’Ernani

      En amont de la représentation :
      Madame Juliette GIL et Madame Claire PÉLISSIER, altos de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse sont intervenues dans la classe de 1ère L, dans l’amphi de Sainte Marie des Champs, afin de préparer les élèves à la représentation d’ Ernani.
      Après avoir exposé aux élèves la naissance de l’opéra, elles en ont fait l’historique pour ensuite se consacrer à l’analyse d’ Ernani. Importance de la musique, tessitures de voix, … Les élèves ont pu découvrir les enjeux de la représentation, ils ont également eu la chance d’assister à un petit concert d’altos.

         

      Musiciens de l’orchestre National du Capitole à SMC

      Réécoute de l’opéra à l’amphi

      Ernani dans la Presse

      « Ernani : un Verdi de feu, de sang… et de larmes au Théâtre du Capitole de Toulouse »
      Côté Toulouse

      «Ernani», opéra de jeunesse composé après «Nabucco», témoigne déjà du goût du compositeur pour les grands textes littéraires et les intrigues mêlant drames politiques et amoureux. Le public se laisse porter par la direction musicale énergique et palpitante du jeune chef d’orchestre américain Evan Rogister, à la tête de l’Orchestre national du Capitole. Il applaudit aussi les chanteurs dès leurs premiers airs. Solide, le quatuor vocal de tête est dominé par le Silva de la basse italienne Michele Pertusi.
      La Dépêche

    • LES 1L AU THÉÂTRE :

      Cette année, les élèves ont eu le loisir d’assister à trois représentations théâtrales :
      – La Perle de la Canebière d’Eugène LABICHE
      – Joueurs de farces, d’après la farce de frère Guillebert
      – Bérénice de Jean RACINE

      Ils ont ainsi découvert deux genres comiques : le vaudeville et la farce, et une tragédie classique du XVIIème siècle, s’inscrivant dans l’objet d’étude « théâtre : texte et représentation ».

      La Perle de la Canebière, de LABICHE

      « Labiche n’est pas seulement un merveilleux amuseur, mais un observateur profond, un railleur qui sait toujours où va son rire. »
      Alphonse Daudet

         

      Joueurs de Farces, D’après la farce de frère GUILLEBERT

          

      Bérénice « Partition pour un acteur »
      Le costume

      Le costume est constitué d’un seul tissu dont la couleur rappelle à la fois la pourpre des rois, le pouvoir, mais aussi le sang et l’amour. De ce tissu naissent tous les personnages, il est l’allié le plus fidèle du comédien, le transforme, le voile, le masque et le découvre au gré des personnages qu’il joue.
      La « partition pour un acteur » implique que le costume soit le seul signifiant des changements de personnages, en dehors du travail corporel et vocal du comédien. Le costume est donc fait d’une base neutre et sombre sur laquelle le tissu rouge vient dessiner les protagonistes.
      Le travail du costume se fait aussi en collaboration avec la création du décor, de la lumière et du son. En effet, la couleur du tissu a été choisie pour bien prendre la lumière et s’y réfléchir, et le tissu lui-même doit être assez discret pour ne pas gêner le son micro.

      En amont de la représentation :

      Victoire Lizop, chargée de communication du Théâtre du Pavé, et Camille Bouvier, scénographe, sont venues en classe de 1ère L.
      Elles ont exposé l’envers du décor, les coulisses d’un théâtre, tout le travail de préparation nécessaire à la tenue du spectacle vivant qu’est le théâtre. Ont également été abordés les différents métiers du théâtre, ceux qui ne montent pas sur scène mais sont dans les divers ateliers (des serruriers aux menuisiers, en passant par les tapissiers ou les peintres décorateurs).

      Camille Bouvier, jeune scénographe, avait déjà travaillé sur les teintures de tissus du spectacle Joueurs de Farces de la compagnie Les vagabonds.
      Elle a évoqué les études menées pour exercer son métier (Bac L-Arts, MANAA, BTS Design textile matériaux de surface, Master (à Montauban) Design d’espace + coloriste) et sa façon de travailler pour un tel projet.

      La lumière

      Conçue par Lucien Valle, la lumière sera traitée de manière latérale, froide et douce, un mur de projecteur mettra ainsi en valeur les différents pans du décor et le comédien, dans la multiplicité de ses rôles. Certaines lumières seront fixées sur le décor suspendu, créant donc une lumière inattendue, balancée, improvisée, jouant avec l’espace au gré des mouvements des personnages.

      « Je ne suis pas contente de vous. Si vous n’avez pas pleuré en lisant la ” Bérénice ” de Racine, si vous n’y avez pas trouvé la plus horrible des tragédies, vous ne me comprendrez point, nous ne nous entendrons jamais.»
      Balzac, lettre de Louise à Félipe, Mémoires de deux jeunes mariés.

      « Ce n’est point nécessité qu’il y ait du sang et des morts dans une tragédie ; il suffit que l’action en soit grande, que les acteurs en soient héroïques, que les passions y soient excitées, et que tout y ressente de cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie. »
      (Préface de Bérénice)

      Retour au début de la page

    • Page en construction

  • • Présentation des cours

    1. Enseignement d’exploration en Seconde
    L’enseignement de cette langue vivante étrangère est dispensé dans le cadre de choix des matières d’exploration en classe de Seconde à raison de trois heures hebdomadaires. Les élèves découvrent une langue vivante très éloignée des langues romanes ou germaniques déjà entendues et étudiées ; c’est un nouvel alphabet : cyrillique, des sons différents…L’apprentissage de la pratique de la langue englobe aussi quelques aspects culturels et civilisationnels importants : origines des pays slaves, traditions russes, points forts d’histoire et de littérature russes.
    Les cours sont présentés d’une manière interactive. Nous travaillons avec le vidéoprojecteur, l’audio et le manuel. Le niveau linguistique attendu en classe de Seconde est A1.

    Manuel utilisé : « Reportage. Russe Livre 1 ». V. Jouan-Lafon et F. Kovalenko ; Éditions Belin, 2005.

     

    2. LV3 spécialité ou option facultative en classe Première Générale

    Les cours sont dispensés à raison de trois heures hebdomadaires pour la spécialité en L et en option facultative en L, ES et S. Il s’agit de l’approfondissement et du développement des compétences linguistiques et grammaticales. Les quatre notions du programme linguistique commun à l’enseignement des langues étrangères vivantes sont abordées. Le niveau linguistique attendu est A1 – A2. Les cours se poursuivent de façon interactive en s’appuyant sur l’audiovisuel, l’internet et le manuel (le même qu’en classe de Seconde).

      

    3. LV3 spécialité ou option facultative en classe Terminale Générale
    Les cours sont dispensés à raison de trois heures hebdomadaires pour la spécialité en L et en option facultative en L, ES et S.
    Les quatre notions du programme linguistique commun à l’enseignement des langues étrangères vivantes sont étudiées en profondeur afin de les présenter à l’épreuve du Baccalauréat. L’examen pour l ‘option facultative et la spécialité LV3 en classe L est le même. Il se déroule uniquement à l’oral ; il s’agit de 10’ de préparation et de 20’ de passage (Expression orale en continu + Expression orale en interaction). Le niveau linguistique attendu au Baccalauréat est A2. Le manuel n’est plus utilisé en classe. Nous travaillons avec des photocopies, l’audio, le vidéoprojecteur et l’internet.

    • Pourquoi choisir l’apprentissage de la langue russe ?
    • > Découverte d’une autre civilisation à travers l’apprentissage d’une langue rare tout à fait différente des langues européennes connues.
    • > Enrichissement culturel général non négligeable (nombre d’écrivains, de compositeurs, de cinéastes, de mathématiciens, de cosmonautes russes … célèbres dans le monde entier)
    • > Participation à une correspondance ou un échange linguistique.
    • > Objectif Baccalauréat : option facultative – points supplémentaires ; spécialité LV3 – coefficient 4.
    • > Opportunité de communication sur un vaste territoire (Russie et toutes les ex-républiques) pendant les séjours touristiques ou autres. Plus de 450 millions de personnes utilisent le russe comme langue de communication.
    • > Opportunité professionnelle : l’apprentissage de cette langue rare peut être un atout pour l’avenir professionnel du candidat. La Russie représente en effet un marché en pleine expansion dans tous les domaines (économie, sciences, agro-alimentaire, droit, médecine, spatiale, culture et tourisme). Des spécialistes parlant le russe sont rares et recherchés.

    • Témoignages des élèves

    Session 2015-2016

    Secondes
    « J’ai choisi Sainte Marie des Champs par dessus tout pour l’option Russe car je suis d’origine Ukrainienne. Étant une mordue des langues, je voulais m’ouvrir à de nouvelles racines, en l’occurrence les racines slaves. Au début, on se dit que c’est impossible, l’alphabet est trop différent. Mais les cours sont intéressants, c’est pourquoi on apprend très vite grâce au professeur ! »

    Léa, élève de 207
    Terminales

    « L’enseignement du russe à Sainte Marie des Champs s’organise différemment selon les années :
    En Seconde, les cours se centrent plus sur l’apprentissage des bases grammaticales (conjugaison au présent, se présenter, décrire). En ce qui concerne l’alphabet, il fait l’objet des premières semaines afin qu’au final, la lecture et l’écriture soient fluides. De plus, on aborde la civilisation de façon complémentaire à la leçon. Celle-ci est extrêmement riche et intéressante et permet surtout d’ouvrir son esprit à de nouvelles coutumes ! Finalement, la première année permet vraiment de découvrir ou d’approfondir ses connaissances sur la Russie.
    En Première, les cours se précisent davantage sur la langue et ses spécificités, sans pour autant négliger l’aspect culturel. Les supports restent multiples (vidéos, images, …).
    Avec la Terminale apparait un nouvel enjeu : l’oral de LV3. Pour le préparer, nous étudions des documents s’inscrivant dans les différentes thématiques ! Le but est clairement de passer cette épreuve avec toutes les cartes en main, afin que nous soyons prêts à aborder tous les aspects de nos dossiers lors de cet examen final. Des oraux blancs sont organisés afin de nous préparer et surtout de nous rassurer !
    En plus d’englober les aspects « propres » à chaque année, notre professeur de russe organise en parallèle de nombreux projets pour continuer à découvrir des aspects culturels (intervention sur l’aérospatial russe) mais aussi des échanges pour pratiquer la langue avec des élèves étrangers (en 2013/2014 avec Kemerovo, en Sibérie ; en 2015/2016 l’échange avec des élèves russophones de Cracovie). Grâce à son implication, notre intérêt pour la langue et la culture est en permanence stimulé !
    En ce qui concerne le travail demandé, ce serait mentir de dire qu’il n’y en a pas. Une langue étrangère nécessite toujours un minimum d’investissement personnel. Cependant, il ne faut pas prendre peur : si l’on écoute les cours attentivement, l’apprentissage avant les contrôles ne sera qu’une révision. Les leçons sont toutes vues pendant les cours, les devoirs demandés servent à mettre en pratique les connaissances acquises. Les trois heures hebdomadaires sont réparties et permettent de maintenir un certain rythme également »
    .

    Swann, élève de Terminale L
  •  
    EXPOSITIONS AU CDI
    Elles sont réalisées par les élèves de Seconde LV2 et LV3 et les Premières LV3 :

    1. Exposition sur l’Allemagne

    2. Exposition sur Gustave Klimt 

  • • En Classe de Première et de Terminale : Spécialité Lettres-Arts

    EN PREMIERE LETTRES-ARTS

    • > Uniquement en Série L
    • > 4h de Pratique artistique
    • > 3h de Culture artistique
    • > Au programme : Le Figuration

    EN TERMINALE LETTRES-ARTS

    • > Uniquement en Série L
    • > 5h de Pratique artistique
    • > 3h de Culture artistique
    • > Au programme : L’oeuvre

    Au BAC, un coefficient cumulé de 8 : 3 pour la pratique artistique, 3 pour la culture artistique et 2 pour l’option facultative, incluse dans les horaires.

    Travaux d’élèves 2016

    La classe de Lettres-Arts est une classe de série littéraire à part entière, avec une spécialisation arts plastiques.

    Les débouchés de cette classe sont identiques à ceux de toutes les séries littéraires :

    • > Lettres/ Sciences humaines
    • > Droit /AES
    • > Sciences Po
    • > Classes préparatoires
    • > Journalisme
    • > BTS et IUT divers
    • > Concours administratifs.

    D’autres débouchés sont plus spécifiques à cette série :

    • > Université : Arts plastiques / Arts Appliqués
    • > Université : Histoire de l’Art
    • > Ecole du Louvre, écoles d’Architecture, de Photographie, d’Audiovisuel
    • > BTS d’Arts Appliqués (Design d’Espace, Communication visuelle, Graphisme, Stylisme …)
    • > Diplômes de métiers d’Art
    • Des Arts Plastiques aux Arts Appliqués

    En fin de classe de Terminale, ces élèves se trouvent dans l’obligation, pour intégrer les différentes filières Arts appliqués :

    • > soit de présenter un concours d’accès à une classe de MANAA (Mise à niveau en Arts Appliqués)
    • > soit de présenter les épreuves d’entrée dans des écoles spécialisées privées ou publiques (photos, stylisme, communication visuelle …etc.)

    Ils se retrouvent seuls, mal préparés à cette épreuve, à ce passage des arts plastiques aux arts appliqués, alors qu’à ce niveau, le décalage ne serait pas très difficile à combler.
    Le Lycée a donc décidé de mettre en place une Préparation aux arts appliqués (enseignement supérieur) ouverte à tous nos élèves inscrits en Arts Plastiques (option de spécialité ou option facultative).

    • Une préparation aux Arts Appliqués

    I. Cette préparation permet aux élèves, en classe de Terminale :

    • > de préparer l’entrée en MANAA, en école d’architecture ou dans toute autre école,
    • > de préparer les dossiers personnels, les books, en fonction des établissements visés,
    • > de rédiger les lettres de motivation,
    • > de préparer une entrevue, un oral.

    II. Cette préparation contient :

    • > Une introduction aux Arts Appliqués et une présentation des différentes filières proposées,
    • > La constitution d’un dossier des travaux personnels de l’élève : travaux d’Arts Plastiques faits au Lycée, travaux personnels, croquis, photos … choisis en fonction de l’orientation et des exigences de l’établissement visé,
    • > La mise en valeur des productions et de la démarche personnelle,
    • > La familiarisation avec les sujets des concours éventuels.

    Un professeur de Français intervient de façon ponctuelle : En effet, les compétences purement artistiques ne sont pas les seules en jeu : la présentation des dossiers, l’explication d’une démarche, les lettres de motivation et pour les concours, la lecture des sujets, l’analyse, l’écrit, la synthèse, tiennent une place primordiale.
    Cette préparation est organisée en une trentaine d’heures sur l’année. Elle a lieu, le Mercredi après midi, en séances de 3h, soit une dizaine de séances, réparties de Novembre à Avril.
    III. Planning et contenu (théorique) des séances 2016-2017 :

    • > MERCREDI 16 NOVEMBRE 3h – Présentation des filières Arts Appliqués / Arts Plastiques
    • > MERCREDI 30 NOVEMBRE 3h – Analyses de l’objet et de l’image / Histoire de l’art
    • > MERCREDI 7 DÉCEMBRE 3h – École et filières – Candidatures – Lettres de motivations
    • > MERCREDI 11 JANVIER 3h – Lettres de motivations – Book ou dossier thématique
    • > MERCREDI 25 JANVIER 3h – Book et lecture des sujets de concours
    • > MERCREDI 1 MARS 3h – Book et sujets de concours. Aide personalisée
    • > MERCREDI 3 MAI 3h – Aide personnalisée aux dossiers et aux épreuves.

    Les séances auront lieu de 13h15 à 16h05, dans la salle d’arts plastiques. Le matériel éventuellement nécessaire est celui, habituel, des cours de pratique d’arts plastiques.

  • • En Classe de Seconde

    UN ENSEIGNEMENT D’EXPLORATION : LES ARTS VISUELS

    • > Horaire hebdomadaire : 1h30

    L’OPTION FACULTATIVE

    • > Horaire hebdomadaire : 2h

    EN CLASSE DE 201

    • > Un enseignement qui cumule l’enseignement d’exploration et l’option facultative qui prépare aux classes de Première et Terminale Lettres-Arts ou à l’option facultative de toutes les séries.
    • En Classe de Première et de Terminale : L, ES, S

    L’OPTION FACULTATIVE

    • > Horaire hebdomadaire : 2h
    • > Les élèves préparent un dossier pour l’épreuve du bac
    • > Coef.2, seuls les points au dessus de la moyenne comptent.

    EN PREMIERE LETTRES-ARTS

    • > Uniquement en Série L
    • > 4h de Pratique artistique
    • > 3h de Culture artistique
    • > Au programme : Le Figuration

    EN TERMINALE LETTRES-ARTS

    • > Uniquement en Série L
    • > 5h de Pratique artistique
    • > 3h de Culture artistique
    • > Au programme : L’oeuvre

    Au BAC, un coefficient cumulé de 8 : 3 pour la pratique artistique, 3 pour la culture artistique et 2 pour l’option facultative, incluse dans les horaires.

    Pour les trois niveaux, les classes d’arts plastiques sont des classes vivantes, au sein desquelles la créativité est à l’honneur :
    Elles sont les lieux d’évènements divers au cours de l’année.
    De nombreuses sorties et des voyages culturels sont organisés afin de familiariser l’élève avec les œuvres.

  • DNL HISTOIRE-GÉOGRAPHIE
    Séries Générales (L-ES-S) et Technologique (STMG)

    Vidéo – La Section Européenne à SMC

  •    

    Nouvelles pédagogies

    Dans le contexte actuel, il nous semble difficilement imaginable de passer à côté des nouvelles pédagogies qui s’offrent à nous, d’autant plus quand elles permettent de développer des compétences nouvelles chez nos jeunes tout en restant fidèles à notre projet d’établissement.
    Nous souhaitons créer un environnement favorable au développement des tablettes qui se révèlent légitimes en milieu scolaire. La tablette est un outil de convergence qui permet de créer et d’accéder facilement à des ressources écrites et orales, textuelles, visuelles et auditives. Cette convergence unimédia favorise une pédagogie active, collaborative et un enseignement par compétences.

    Video – Emmanuelle Duez – Positive Economy

     

    4 classes équipées de tablettes pour l’année scolaire 2017-2018 

    Depuis la rentrée 2017-2018, quatre classes sont équipées en tablette ainsi que l’ensemble des professeurs du lycée. Ce déploiement horizontal permet aux enseignants de se former à de nouvelles pratiques pédagogiques avant d’envisager un équipement de tous les élèves des classes de Secondes pour la rentrée 2018-2019. Par ailleurs, l’élargissement à d’autres classes permettra aux élèves de bénéficier de ces outils afin de leur permettre de développer des stratégies différentes pour apprendre, produire, créer… Il s’agit, en définitive, de valoriser les compétences de chacun ce qui s’inscrit parfaitement dans notre projet éducatif. 

     

    Vers LE LYCÉE NUMÉRIQUE